Le mythe de l'asexualité ? La stigmatisation du handicap comme obstacle à la vie sexuelle en Afrique du Sud

Un projet mené par l’université East London, en partenariat avec The Southern Federation of the Disabled, SINTEF and Stellenbosch University.

Visuel vidéo

Ce projet permet d'étudier les mythes et les attitudes qui prévalent à la sexualité des personnes handicapées physiques au sein d’un échantillon de la population d’Afrique du Sud, ainsi que les expériences de personnes ayant une incapacité physique. La santé sexuelle est de plus en plus reconnue comme un droit de l’homme, pourtant, des recherches indiquent que les personnes handicapées rencontrent des difficultés à avoir une vie sexuelle accomplie et saine. Une barrière sociale précédemment identifiée est le mythe de l'asexualité : les personnes handicapées (avec une incapacité physique par exemple) sont présumées asexuées, et ne sont donc pas perçues comme des personnes sexuellement actives. Le projet a pour objectif de :
  1. enquêter sur les attitudes de la population générale vis-à-vis de la sexualité des personnes handicapées en Afrique du Sud;
  2. explorer les expériences de stigmatisation ainsi que les obstacles à l'accomplissement de relations sexuelles pour les personnes handicapées en Afrique du Sud;
  3. Sensibiliser le public à la relation existante entre stigmatisation du handicap et sexualité.
Ce projet a utilisé des méthodes de recherche mixtes, incluant des enquêtes par questionnaires par internet et des méthodes qualitatives et participatives avec des personnes handicapées.

Accédez à l’ensemble des ressources produites dans le cadre de la recherche « Le mythe de l'asexualité ? La stigmatisation du handicap comme obstacle à la vie sexuelle en Afrique du Sud »