Lignes directrices des appels à projets

Les recherches appliquées soutenues par la FIRAH contribuent à l’amélioration de l’autonomie, la qualité de vie et la participation sociale, dans le respect des choix des personnes handicapées.

Ce que la FIRAH entend par recherche appliquée sur le handicap


La recherche appliquée obéit aux règles habituelles de toute recherche scientifique (éthique, méthodologie, rigueur, évaluation…). Elle a pour but d’apporter des solutions concrètes aux difficultés rencontrées au quotidien par les personnes handicapées et leurs familles. La FIRAH souhaite que cette recherche soit le fruit d’une collaboration réelle, tout au long du processus de recherche, entre les personnes handicapées, leurs familles, les accompagnants, les professionnels et les chercheurs.
Les résultats de la recherche appliquée doivent être, comme les autres recherches, diffusés par tous les moyens disponibles dans les milieux de la recherche en particulier via des articles scientifiques publiés dans des revues à comité de lecture.
De plus, les connaissances produites par le projet de recherche devront faire l’objet d’une diffusion auprès des acteurs de terrain (les personnes handicapées, leurs familles, les professionnels, les associations...). Cette diffusion auprès du public non scientifique est indispensable pour que les résultats de la recherche s’appliquent réellement et améliorent concrètement le quotidien des personnes concernées. Elle se fera dans des langages et avec des supports d’application adaptés aux publics visés.

L’appel à projets général concerne :

  • l’ensemble des situations rencontrées par les personnes handicapées, que celles-ci présentent une incapacité intellectuelle, physique, sensorielle, ou encore psychique, quel que soit leur âge et la raison de l’apparition de leur déficience,
  • tous les sujets : éducation, emploi, accès à la santé, culture, sport…,
  • toutes les zones géographiques. Les projets portés par des organisations non françaises veilleront à avoir un des terrains de recherche en France et impliquant une organisation française de nature à développer la coopération internationale en ce domaine et à valoriser les résultats auprès des acteurs français.
Ces différents points peuvent varier dans les appels à projets thématiques.

Qui peut postuler ?


Vous êtes une association, une université ou tout autre organisme public ou privé vous pouvez déposer un projet de recherche appliquée sur le handicap à la FIRAH.
Pour garantir la dimension participative de la recherche, les porteurs de projet devront tisser a minima un partenariat avec une autre organisation. De plus ces partenariats devront obligatoirement être mixtes pour permettre la collaboration entre des entités de recherche et de terrain.

Par exemple :
  • un porteur de projet associatif liera un partenariat avec un organisme de recherche
  • Un porteur de projet organisme de recherche  liera un partenariat avec une association

Les lauréats des précédents appels à projets FIRAH seront à nouveau éligibles, en tant que porteur de projet uniquement, si le projet de recherche précédent est finalisé.

Les 6 critères des appels à projets


Retrouvez en détails ces critères sur la page « déposer un projet » dans les présentations des différents appels à projets.

1. L’inscription du projet dans la dynamique d’accès aux droits humains
Plus d’informations :


2. L’originalité du projet et son caractère innovant


3. Présentation du porteur de projet, de ses partenaires, de leurs rôles respectifs au sein du projet



4. La méthodologie et les résultats attendus

5. Les supports réalisés pour diffuser et valoriser les connaissances produites par la recherche (et des modalités de transfert de ces supports)

6. Le réalisme dans l’adéquation entre objectifs, activités et ressources

La FIRAH ne soutient pas


  • La création ou le fonctionnement d’établissements et services sociaux et médico-sociaux,
  • L’aide directe à une personne handicapée particulière,
  • Les projets de recherche liés aux mécanismes des maladies (visant à établir une prévention, un diagnostic ou un traitement des déficiences).


La recherche action fait partie des projets soutenus par la FIRAH mais dans le cas de ce type de projet, la FIRAH pourra financer seulement la partie recherche mais ne financera pas les activités proprement dites de mise en œuvre de l’action.


Les mots clefs


Nous avons choisi d’utiliser le terme « personnes handicapées » utilisé au niveau international dans la Convention relative aux droits des personnes handicapées. Son sens dans ce document est similaire à celui de personnes en situation de handicap (souvent repris par les associations françaises) ou personnes ayant des incapacités (courant au Québec).

Les acteurs de terrain sont : les personnes handicapées, leurs familles et les organisations qui les représentent, les professionnels et organisations travaillant dans le domaine du handicap, les prestataires de service et autres organisations intervenant en milieu ordinaire et devant prendre en compte dans leurs activités les personnes handicapées (par exemple les architectes, les enseignants, les entreprises), les décideurs politiques au niveau local, national et international.

Nous appelons support d’application la mise en forme des résultats et des connaissances produites par la recherche appliquée en produits, services et contenus répondant aux attentes et besoins des personnes handicapées. Ces supports d'application seront adaptés et destinés aux différents acteurs de terrain et utile pour améliorer leur pratique. Le format de ce supports d’application pourra être : des outils de formation, écrits adaptés, vidéos, outils opérationnels…

La participation sociale concerne la réalisation des activités courantes et des rôles sociaux valorisés par la personne ou son contexte socioculturel. Elle est à la fois en lien avec les activités pratiques de la vie quotidienne et domestique mais aussi avec celles concernant l’épanouissement d’une personne dans sa société tout au long de son existence.