Employing Tabletop Role-Playing Games in Social Communication Support Measures for Children and Youth with Autism Spectrum Disorder in Japan 2019

Titre traduit

Intégrer les jeux de rôle sur table aux mesures de soutien socio-communicatif pour les enfants et les adolescents autistes au Japon

Auteur(s)

  • Kohei Kato

Référence

Kato, K. (2019). Employing Tabletop Role-Playing Games in Social Communication Support Measures for Children and Youth with Autism Spectrum Disorder in Japan. RPG: Japanese Journal of Analog Role-Playing Game Studies, 23-28.110.

Résumé de l'auteur

This paper presents two studies on promoting social communication and leisure satisfaction of children and youth with through the use of tabletop role-playing games (TRPGs). The first study involved four junior high school students with ASD, and focused on “intentional speech directed to other children” and their “consensu- making” during TRPG play sessions. The results of the analysis suggest that intentional speech as well as the ability to reach consensus increased remarkably between the 14th and the 1st session. The second study investigated the efficacy of leisure activity using TRPGs to enhance the quality of life (QOL) of children and youth with ASD. Fifty-five teenagers with high-functioning ASD participated in the study and responded to the standardized “Questionnaire for Measuring Quality of Life” before and after the TRPG activities. After a total of five sessions once a month significant improvement in the total scores and most of subscales of QOL could be observed. The subscales of “emotional well-being” and “friends” in particular, improved remarkably. These findings suggest that leisure activities using TRPGs have the potential to promote social communication and enhance QOL in children and youth with ASD. 

Cet article présente deux études sur des interventions qui visent à promouvoir la communication sociale et la satisfaction dans les loisirs chez les enfants et les adolescents à l’aide des jeux de rôle sur table. La première étude implique quatre collégiens avec CSA et porte sur « la parole adressée aux autres enfants » et leur « réalisation d'un consensus » pendant les sessions de jeu de rôle sur table. Les résultats de l’étude indiquent que le nombre de discussions volontaires et le nombre de réalisations d’un consensus ont nettement augmenté entre la première et la quatorzième session de l’intervention.
La deuxième étude enquête sur la manière dont les jeux de rôle sur table améliorent la qualité de vie des enfants et des adolescents avec CSA. 55 adolescents avec autisme de haut niveau ont participé à l'étude et répondu à un questionnaire standardisé portant sur leur qualité de vie avant et après les activités de jeu de rôle. Après cinq sessions mensuelles, les intervenants ont observé une amélioration substantielle des résultats totaux et de la plupart des sous-échelles concernant la qualité de vie des participants. Les résultats des sous-échelles de « bien-être émotionnel » et « amitié » se sont nettement améliorés. Ces constats indiquent que les jeux de rôle sur table peuvent promouvoir la communication sociale et améliorer la qualité de vie des enfants et des adolescents avec autisme.

Commentaire du Centre Ressources

This article discusses the possibility of introducing autistic adolescents to role-playing games to improve social engagement and quality of life. It suggests that these experiences can enhance interest in peers, evidenced by improvements in other person directed speech following fourteen gaming sessions. It also indicates that role-playing games can improve quality of life outcomes, including increased self-esteem and stronger friendships following as few as five sessions. This is one of the few studies on autism and gaming, and presents an intervention that is developmentally in line with adolescent interests. As role-playing games have been found to improve creativity and divergent thinking, the game in and of itself can likely be cognitively beneficial.
The authors of this paper specifically discuss role-playing games in contrast to social skills training interventions, the most common type of intervention used to improve social behaviours in ASC. Social skills training relies on instructing autistic people on how and when to use certain behaviors to enhance communication. Many people in the autism community feel that the social skills training approach teaches autistic people to mask their autistic traits and behave in a way that may be at odds with their true identity. Role-playing games offer a naturalistic interaction that can foster social skills in a more natural and emergent way without having autistic players act in a certain way through training.
More research on the efficacy of role-playing games should be done to assess their relationship to quality of life outcomes. Professionals may want to increase the opportunity that autistic teens have for participating in such experiences, including perhaps the creation of autism-friendly role-playing groups. Interestingly, in this article, the groups tested were comprised of entirely autistic cohorts future research should explore the efficacy of role-playing games in mixed cohorts.

Cet article explore la possibilité de familiariser les adolescents avec les jeux de rôles pour augmenter leur qualité de vie et leur niveau d'interactions sociales. Il suggère que ces expériences peuvent accroître l’intérêt des participants à l’égard de leurs pairs, comme en témoigne l’augmentation du nombre des paroles adressées aux interlocuteurs après quatorze sessions de jeu. Il indique aussi que les jeux de rôle peuvent améliorer la qualité de vie, y compris une plus grande estime de soi et des amitiés plus solides, après seulement cinq sessions. Il existe un petit nombre d'études sur l’autisme et le jeu; cette étude nous présente une intervention qui est conforme aux intérêts des adolescents. Comme les jeux de rôle augmentent les capacités de créativité et le raisonnement divergent, le jeu en lui-même sera peut-être cognitivement bénéfique.

Les auteurs opposent les jeux de rôles aux interventions d'apprentissage des capacités sociales, le type d’intervention le plus courant dans le cadre de CSA. L'entraînement aux aptitudes sociales enseigne aux personnes avec autisme quand et comment employer des comportements particuliers pour améliorer leurs capacités de communication.
Plusieurs membres de la communauté autiste estiment que l'entraînement aux aptitudes sociales encourage les personnes avec autisme à cacher leurs traits autistes et à se comporter de manière inauthentique. Les jeux de rôle sont l'occasion par excellence de développer des capacités sociales dans un cadre naturel et spontané, sans recourir à un entraînement rigide.

Nous préconisons d’améliorer les méthodes d’évaluation de ces jeux de rôle, afin de comprendre comment ils influent sur la qualité de vie des participants. Les professionnels devraient chercher à multiplier les possibilités de participation à de tels programmes, par exemple, en créant des groupes de jeu de rôle adaptés aux personnes avec autisme. Il est intéressant que les groupes en question dans cet article ne mettaient en présence que des participants avec autisme. Des recherches supplémentaires pourraient explorer l’efficacité des jeux de rôle dans des groupes mixtes.