Conférence autisme et nouvelles technologies (Londres)

La Conférence autisme et nouvelles technologies aborde spécifiquement les différentes technologies à la disposition des personnes autistes.
Comment peuvent-elles les soutenir dans leurs apprentissages et leur quotidien ? Comment apportent-elles de nouveaux outils aux professionnels qui les accompagnent ?
Les progrès en matière de technologie permettent aujourd’hui d’avoir un outil capital pour apprendre et développer de nouvelles capacités. En même temps elles peuvent permettre le développement de plateforme pour les individus autistes dans la perspective de communiquer plus facilement et librement avec les autres. Il s’agissait donc de discerner comment la technologie peut faciliter les échanges dans la vie courante et de percevoir les évolutions à venir.
 
Cette conférence a été organisé par la NAS (National Autisme society / UK) dans le cadre du programme autisme et nouvelles technologie coordonnée par la FIRAH et soutenu par la Fondation UEFA pour l’enfance.

Brève présentation de la conférence

Autisme et numérique : Conceptualisation participative et les personnes autistes (la communauté autiste)

Orateur : Pr. Mark Brosnan, professeur de psychologie, Université de Bath

Cet exposé présente certaines technologies numériques, des applications aux robots, en passant par la réalité virtuelle, actuellement utilisées et en cours de développement pour aider la communauté autiste. Ceci part du postulat que les personnes autistes ont une « affinité numérique » et un talent inné pour les technologies numériques qui peuvent être utilisées pour traiter les faiblesses relatives associées à l’autisme. Dans ce contexte, le professeur Mark Brosnan analyse le rôle de la « conception participative » en tant que principe consistant à impliquer les personnes pour lesquelles la technologie est développée, tout au long du processus de conception et de développement. Le professeur Brosnan souligne également le début d’un nouveau projet international passionnant intitulé « BETA : Building Evidence for Technology & Autism [Etablir des preuves pour la technologie et l’autisme], qui cherche à répondre aux questions suivantes : comment savoir si une intervention numérique fonctionne ou non, et en quoi consiste une bonne preuve ?

Casques de réalité virtuelle en classe pour les enfants autistes

 

Orateurs :

  • Dr Nigel Newbutt, Maître de conférence et directeur de recherche en éducation numérique, Université de l'Ouest de l'Angleterre
  • Iian Conley, Directeur adjoint, Mendip School, The Partnership Trust

 

Cette présentation donne un aperçu de l’utilisation de la technologie des casques de réalité virtuelle [Head-mounted display – HMD] avec les enfants autistes ; les bénéfices potentiels et pourquoi cette technologie a été / est appliquée ? Les orateurs justifient l’usage de ces technologies et commentent leur participation à un projet récent autour de l’emploi des casques de réalité virtuelle à l’école. Cela comprend une étude de cas sur les réactions des enfants aux casques de réalité virtuelle et en l’occurrence les gains potentiels au niveau de l’apprentissage ainsi que les compétences sociales et les efforts de communication. En conclusion, ils révèlent de futurs domaines de développement et les moyens à mettre en œuvre pour réussir une mise en pratique de la réalité virtuelle et son intégration dans les programmes scolaires.

Casques de réalité virtuelle pour les enfants autistes en classe (Table ronde)

 

Modératrice : Nicola Herbertson, Fondatrice de Hao2.eu

 

Orateurs :

  • Pr Mark Brosnan, Professeur de psychologie, Université de Bath
  • Dr Nigel Newbutt, Maître de conférences et directeur de recherche en éducation numérique, Université de l'Ouest de l'Angleterre
  • Iian Conley, Directeur adjoint, Mendip School, The Partnership Trust

 

Après leurs exposés, les intervenants répondent aux questions des participants à la conférence afin d’explorer différents points de vue et d’examiner plus précisément l’utilisation de la technologie des casques de réalité virtuelle avec des enfants autistes. Les trois intervenants, experts dans leurs domaines respectifs de l'autisme et de la technologie, s'entretiennent avec le public au sujet du futur prometteur de cette technologie pour les enfants autistes et du rôle de la collaboration de la communauté autiste dans le développement de ces outils technologiques. Les questions abordent également les projets de recherche décrits afin de mieux comprendre les méthodologies utilisées, les résultats et la manière dont ils peuvent être appliquées à d’autres contextes où les enfants autistes peuvent tirer parti de l’utilisation de la technologie.

Sauvegarder en ligne - Sécurité en ligne

Conférencier : Connor Ward, Blogueur vidéo autiste

 

Connor a été diagnostiqué autiste à 18 ans. Depuis 2016, il crée des vidéos sur YouTube et les téléchargent au moins une fois par semaine. Dans ce séminaire, Connor explique à quel point l'autisme occupe une place prépondérante dans sa chaîne YouTube et parle de sa passion pour le partage de ses astuces et de sa difficulté à naviguer dans les médias sociaux en tant que jeune adulte autiste au 21eme siècle. Ouvert quant à ses expériences, Connor espère informer la fraction peu consciente de l’autisme tout en aidant les personnes autistes.

Améliorer la qualité de vie - L'App Anxiété

Conférencière : Pr. Emily Simonoff, Chef du service de psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent, Institut de psychiatrie, Kings College, Londres

Des études ont montré que les enfants autistes ont un niveau de  « sensitivité mentale » supérieur à celui de la population générale, en particulier en ce qui concerne l’attention, le comportement et les émotions. Pour répondre à ce besoin, la professeure Emily Simonoff explique comment son équipe a développé une application conçue comme une boîte à outils destinée à aider les personnes autistes, les parents et l’entourage soignant à prendre conscience de leur anxiété et à utiliser des stratégies pour surmonter leurs difficultés. La boîte à outils pour gérer l’anxiété est actuellement testée par différentes personnes autistes afin d’identifier des paramètres destinés à répondre aux besoins de chaque individu ; elle est mise à disposition sous forme d’application mobile. Dans cette présentation, la professeure Simonoff décrit la boîte à outils, la nécessité de ce projet et son apport.

Les signes autistiques et la criminalité cyberdépendante

 

Orateur : Pr Mark Brosnan, Professeur de psychologie à l'Université de Bath

 

Il existe des preuves anecdotiques selon lesquelles les personnes présentant des signes autistiques et les personnes autistes peuvent être associés à de meilleures compétences numériques et potentiellement à une délinquance cyberdépendante (délit ou crime qui nécessite l’usage d'un ordinateur, par exemple le piratage). Le professeur Mark Brosnan analyse ce lien plus en détail, les arguments pour et contre de cette corrélation. A ce sujet, le professeur Brosnan cite un sondage en ligne récent mené auprès de 175 personnes et visant à déterminer s’il existe des corrélations entre les personnes présentant des signes atistiques et des compétences supérieures en informatique et leurs activités en ligne, qu’elles soient illégales ou non. Ces résultats et leurs conséquences sont discutés dans le cadre de l’autisme.

Jouer pour de bon

Orateur : Keith Stuart, Rédacteur du service Jeux du journal The Guardian, auteur et père d'un fils autiste

Keith Stuart est un journaliste spécialisé dans le jeu vidéo dont le fils a été diagnostiqué autiste en 2012. Son roman le plus vendu et paru en 2016 « A Boy Made of Blocks » (Le Garçon fait de cubes) a été inspiré par la relation vécue de Keith avec son fils autiste à travers le jeu. Dans cet exposé, Keith partage son expérience de la valeur du jeu en tant qu’outil majeur de partage, d'expression personnelle et de communication pour les enfants autistes. Keith explique également à quel point l’industrie du jeu vidéo a progressé au cours des dernières années pour répondre aux besoins d’une plus grande diversité avec une approche plus inclusive dans la conception et le développement des jeux.

Concevez votre vie ! Réfléchir à la co-conception de technologies valorisantes avec de jeunes adultes autistes


Orateur : Dr Jelle Van Dijk, Professeur adjoint, Faculté des Sciences et des techniques de l’ingénieur, Université de Twente

Dans cet exposé, le Dr Van Dijk présente un certain nombre de recherche sur la co-conception. Ces recherches proposent de nouveaux concepts pour les technologies interactives conçues pour aider les jeunes adultes autistes à vivre de manière autonome. Sur la base de ces études de cas, il plaide en faveur du rejet de certaines idées conventionnelles sur la technologie dans des fonctions d’enseignement, de formation, de persuasion de l’individu pour obtenir des résultats conformes à la norme. Au lieu de cela, il argumente pour un nouveau type de technologie interactive conçue pour devenir un cadre structurant souple de la réflexion. Avec de tels appuis, les jeunes adultes autistes peuvent concevoir leurs propres « mondes de la vie »   épanouissants. Le Dr Van Dijk examine certaines des implications de ce recadrage conceptuel à la fois pour les pratiques d’accompagnement et pour la conception de technologies d'assistance.