• Vous êtes ici : Accueil 
  •  >  Base documentaire
  •  >  Representing Children Living with Visual Impairments in the Design Process: A case Study with Personae
Imprimer Augmenter la taille de police Revenir à la taille de police initiale Diminuer la taille de la police

REPRESENTING CHILDREN LIVING WITH VISUAL IMPAIRMENTS IN THE DESIGN PROCESS: A CASE STUDY WITH PERSONAE - 2016

Auteur(s) :

  • Emeline Brulé
  • ,
  • Christophe Jouffrais

Référence :

Emeline Brulé, Christophe Jouffrais. Representing Children Living with Visual Impairments in the Design Process: A case Study with Personae. Designing Around People, Springer, 2016

Domaines de recherche appliquée :


Thématiques :


Incapacités :

Toutes incapacités

Zones géographiques :




Résumé de l'auteur :

Assistive technologies (ATs) must improve activities but also participations of impaired users. Thus when designing ATs, especially for children, one should consider the diversity of users and disabilities but also the educational and societal contexts, as well as subjectivities (i.e. personal experience of disability, own motivations, etc.) Co-design is a method that helps to encompass all those features, but that is not easy to achieve with impaired users, especially when they are children. In the context of a research project on interactive maps for visually impaired people, we first conducted a field study to better describe potential users (visually impaired people, but also parents, teachers, therapists, etc.) and their needs. Building upon this field-study, we developed a set of design cards representing users but also needs, places, goals, etc. We then designed a workshop aiming at improving the knowledge and empathy researchers had about users, as well as the ideation step of the design process. We report on how these methods facilitated the creation of inventive scenarios, interactions and prototypes, but also how they helped researchers to think about their own design and research practices.

 

Les technologies d'assistance (AT) doivent améliorer l’activité mais aussi la participation sociale des utilisateurs handicapés. Ainsi, lors de la conception des AT, notamment pour les enfants, il faut tenir compte de la diversité des usagers et des handicaps mais aussi des contextes éducatifs et sociétaux, des subjectivités (expérience personnelle du handicap, motivations propres, etc.). La co-conception est une méthode qui aide à englober toutes ces caractéristiques, mais pas simple à mettre en place avec les utilisateurs en situation de handicap, surtout lorsque ce sont des enfants. Dans le cadre d'un projet de recherche sur les cartes interactives pour malvoyants, nous avons d'abord mené une étude de terrain pour mieux décrire les utilisateurs potentiels (malvoyants, mais aussi parents, enseignants, thérapeutes, etc.) et leurs besoins. Sur la base de cette étude de terrain, nous avons développé un ensemble de cartes de représentant les utilisateurs mais aussi les besoins, les lieux, les objectifs, etc. Nous avons ensuite conçu un atelier visant à améliorer les connaissances et l'empathie des chercheurs à propos des utilisateurs. Nous rapportons ici comment ces méthodes ont facilité la création de scénarios inventifs, d'interactions et de prototypes, mais aussi comment elles ont aidé les chercheurs à réfléchir à leurs propres pratiques de conception et de recherche.


Commentaire du Centre Ressources :

Ce document est le rapport des résultats d’une étude  participative auprès d’enfants  interrogés sur leur  expérience du handicap visuel et l’usage des technologies, l’objectif étant à terme est la création d'une carte interactive collaborative pour malvoyants.

La plus-value de cette recherche est qu’elle a été basé sur la co-conception et a donc dans ce sens été menée main dans la main par des chercheurs, des spécialistes en informatique, des acteurs de terrains (enseignants-spécialisé, ergothérapeutes) et une Institut pour malvoyants.

Ce document pourra aider les concepteurs  de technologies d’assistance à prendre en considération les besoins spécifiques et les différentes dimensions de l’invalidité dans leur processus de conception de matériel.

 

This document reports the results of a participatory study with children interviewed about their experience of visual impairment and the use of technologies, the ultimate goal being the creation of a collaborative interactive map for the visually impaired.

The added value of this research is that it has been based on co-design and has therefore been carried out hand-in-hand by researchers, computer specialists, field workers (specialized teachers, occupational therapists, etc.) and an Institute for the visually impaired.

This document could help assistive technology designers to consider the specific needs and dimensions of disability in their hardware design process.

Téléchargement(s)